Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
esprit-universel.overblog.com

La tradition islamique est, en tant que « sceau de la Prophétie », la forme ultime de l’orthodoxie traditionnelle pour le cycle humain actuel. Les formes traditionnelles qui ont précédé la forme islamique (Hindouisme, Taoïsme, Judaïsme, Christianisme,…) sont, dans leurs formulations régulières et orthodoxes, des reflets de la Lumière totale de l’Esprit-universel qui désigne Er-Rûh el-mohammediyah, le principe de la prophétie, salawâtu-Llâh wa salâmu-Hu ‘alayh.

IBN ARABI : Le Livre des Conseils - Kitab al-Wasâyâ (18).

Recommandation 18 : Rends visite aux malades.

 

Prends garde surtout à la discussion et à la dispute à propos de quelque chose se rapportant à la foi car tu ne manques pas d’être dans l’une des deux situations suivantes : soit tu es dans le vrai, soit tu es dans l’erreur ; comme le font de nos jours les juristes dans des débats où ils cherchent à clarifier leurs idées. En effet il arrive à celui qui participe à un tel débat de s’en tenir à une doctrine qu’il n’adopte pas et à laquelle il ne croit pas et à des thèses qu’il n’admet pas, en débattant avec celui qui défend une vérité qu’on admet qu’elle soit authentique. Ensuite son âme le trompe en lui faisant dire à ce sujet : Nous ne faisons cela que pour clarifier les idées, non pour instaurer l’erreur. Il ne sait pas que Dieu est près de la langue de chaque locuteur et que si l’homme du commun entend sa thèse erronée et voit son triomphe sur celui qui défend une vérité établie – d’autant plus qu’il le considère comme un savant -, cet homme s’applique à imiter aveuglément cette erreur en voyant son triomphe sur celui qui est dans le vrai et l’incapacité de ce dernier à lui résister. Il doit savoir que la faute ne cessera de lui être imputée, tant que cet auditeur parmi les hommes du commun oeuvrera selon ce qu’il a entendu durant cette joute verbale. C’est pourquoi il est rapporté, dans une Tradition parfaitement établie, que l’Envoyé de Dieu – qu’Allah prie sur lui et le salue !- a dit : « Je suis garant d’une maison dans les faubourgs du Paradis pour celui qui délaisse la discussion, même s’il est dans le vrai, et d’une maison dans le Paradis pour celui qui délaisse le mensonge, même s’il plaisante ». Il en va de même de la discussion portant sur ce qui est erroné et vain. Cela dit, l’Envoyé de Dieu – qu’Allah prie sur lui et le salue !- plaisantait, mais en disant la vérité.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article