Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
esprit-universel.overblog.com

La tradition islamique est, en tant que « sceau de la Prophétie », la forme ultime de l’orthodoxie traditionnelle pour le cycle humain actuel. Les formes traditionnelles qui ont précédé la forme islamique (Hindouisme, Taoïsme, Judaïsme, Christianisme,…) sont, dans leurs formulations régulières et orthodoxes, des reflets de la Lumière totale de l’Esprit-universel qui désigne Er-Rûh el-mohammediyah, le principe de la prophétie, salawâtu-Llâh wa salâmu-Hu ‘alayh.

IBN ARABI : Le Livre des Conseils - Kitab al-Wasâyâ (19).

Qarawiyine-3.jpgRecommandation 19 : Soit d’un noble caractère.

 

Attache-toi au meilleur caractère en assumant les caractères les plus nobles et en évitant les plus vils, car le Prophète _ disait : « Je n’ai été envoyé que pour parachever les plus nobles caractères ». De même, le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue !- a garanti une maison dans les hauteurs du Paradis pour celui qui a bon caractère.

Comme les bons caractères consistent en ce que tu agisses vertueusement avec celui qui a une bonne morale en traitant avec lui, et comme tu sais que les buts des créatures sont variés et que si tu peux satisfaire Zayd, tu courrouces son ennemi ‘Amru – car cela est inéluctable -, il est impossible pour toi d’avoir un noble caractère qui satisfait toutes les créatures.

Voyant que l’affaire est de la sorte et constatant que Dieu participe Lui-même avec Ses serviteurs à la compagnie, comme il est établi que l’Envoyé de Dieu – qu’Allah prie sur lui et le salue !-  a dit à Son Seigneur : « Tu es Le Compagnon dans le voyage et le remplaçant dans la famille » et comme Dieu l’a dit : « Et il est avec vous où que vous soyez » (Coran, 57/4), « Lorsqu’il dit à son compagnon : Ne t’afflige pas, car Dieu est avec nous » (Coran, 9/40), « Je suis à vos côtés pour entendre et voir ! » (Coran, 20/46), nous disons : n’investis les nobles caractères que dans la compagnie de Dieu en particulier. Ainsi ; tu entreprends ce qui contente Dieu et tu évites ce qui Le courrouce, peu importe que le traitement et l’attitude vertueuse concerne uniquement Dieu ou qu’ils se rapportent à autrui, car, lorsqu’ils se rapportent à autrui, ils relèvent de ce qui contente Dieu ; et peu importe que pour toi ton attitude courrouce ou contente autrui, car, s’il s’agit d’un croyant, il agrée ce qui satisfait Dieu, et, s’il s’agit d’un ennemi de Dieu, il n’a aucune considération pour nous. En effet, Dieu dit : « Les croyants ne sont rien moins que des frères ! » (Coran, 49/10). Il a dit encore : « Ne prenez pas Mes ennemis et les vôtres pour des alliés en leur prodiguant des marques d’affection » (Coran, 60/1).

 

Donc, le bon caractère ne se rapporte qu’à ce qui contente Dieu. Ne l’investis que pour Dieu, que ce soit en traitant avec les créatures ou en ce qui concerne ton rapport avec les créatures ou ton rapport avec Dieu directement. En effet, celui qui considère, dans son agissement, la Face de Dieu, apporte profit à tous les croyants et aux gens du Livre. C’est que Dieu a un droit sur chaque croyant afin qu’il traite avec bonté toutes les créatures de Dieu d’une manière générale, quelque soit leur espèce ou genre comme les anges, les démons, les humains,les animaux, les végétaux, les minéraux, les croyants et les non-croyants. C’est, d’ailleurs, ce que nous avons développé dans une épître sur l’éthique que nous avons adressée en 591 de l’Hégire à l’un de nos frères. Il s’agit d’un petit opuscule original qui explique comment traiter toutes les créatures selon la bonté et le bon caractère qui leur conviennent et comment le bon caractère dépend de l’état de celui avec qui tu traites d’une manière générale. Quant aux détails, cela dépend des situations concrètes. Regarde donc dans cette épître car les exemples sont trop nombreux pour les citer ici. Et c’est Dieu qui donne le succès et il n’y a pas de Seigneur en dehors de Lui.

De même, évite les caractères vils. Mais sache que tu ne sauras distinguer les nobles caractères des vils que si tu connais leur destination. En effet, lorsque tu connais leur destination, tu sauras lesquels sont nobles et lesquels sont vils et mauvais. C’est là une science noble et subtile. Aussi, tu ne dois pas rater la science de la destination des caractères car cela dépend de la diversité des situations.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article