Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

Emir-Abdelkader.jpgRecommandation 3 : Les bienfaits du dhikr.

 

Attachez-vous à la mention (dhikr) de Dieu en secret et en public, en vous-mêmes et devant tout le monde. Car Dieu – qu’Il soit exalté – a dit : « Mentionnez-Moi, Je vous mentionnerai. » (Coran, 2/152). Il a institué comme réponse à la mention de la part du serviteur une mention de la part de Dieu. Or quelle peine plus dure pour le serviteur que le péché ? Le Prophète disait dans les moments de peine : « Louange à Dieu en toute circonstance » et dans les moments de joie : « Louange à Dieu, Le Bienfaiteur qui comble par Ses largesses ». En effet, lorsque tu sensibilises ton coeur au dhikr d’une manière permanente et en toute circonstance, ton coeur s’illumine nécessairement de la lumière du dhikr. Et cette lumière te procure alors le dévoilement (al-kashf). Car, grâce à la lumière, on obtient le dévoilement des choses. Et lorsque le dévoilement intervient, il est accompagné de la pudeur (al-haya’). Tu en as pour preuve ta pudeur envers ton voisin et envers celui pour qui tu as de l’estime et de la considération. Nul doute donc que la foi t’inspire le respect et la révérence envers Dieu.

 

Il faut dire à ce sujet que nos propos s’adressent aux croyants et que nos recommandations sont destinées à tout musulman qui croit en Dieu et à ce qui vient de Dieu. En effet, Dieu dit dans une Tradition authentique :

« Je suis avec lui (le serviteur), comme il est avec Moi. Lorsqu’il Me mentionne en lui-même, Je le mentionne en Moi-même, et lorsqu’il Me mentionne dans une assemblée, Je le mentionne dans une assemblée Meilleure ». Dieu – qu’Il soit exalté – dit également : « Les hommes et les femmes qui mentionnent souvent le Nom de Dieu… » (Coran, 33/35). Or le plus grand dhikr est celui de Dieu en toute circonstance.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra)

Commenter cet article