Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

Mohamed Erradi GenounRecommandation 39 : La foi c’est le bon conseil (1).

 

Attache-toi au bon conseil (an-nasiha) d’une manière générale, car il constitue la foi. En effet Muslim rapporte, dans son Recueil de hadith authentique, que l’Envoyé de Dieu – qu’Allah prie sur lui et le salue ! – a dit : « La foi c’est le bon conseil » ; les gens présents ont demandé : Auprès de qui, ô Envoyé de Dieu ? Il a dit : « Pour Dieu, pour Son messager et pour les chefs des musulmans et pour l’ensemble des musulmans ». Et sache qu’an-nassah est le fil, qu’al-minsaha est l’aiguille et qu’an-nasih est le couturier. Et c’est le couturier qui rassemble les pièces de tissu pour confectionner le vêtement. Donc on tire profit de ce qu’il confectionne. Ainsi, il ne l’a confectionné que grâce à son nush (application).

 

De, an-nasih (le bon conseiller) dans la religion de Dieu, est celui qui apporte l’harmonie entre les serviteurs de Dieu et ce qui constitue leur bonheur auprès de Dieu, et entre Dieu et Ses créatures, ce qui correspond à son expression : « C’est le conseil pour Dieu ». Il y a en cela une indication sur l’intercession auprès de Dieu lorsque le serviteur bon conseilleur voit que Dieu veut s’en prendre au serviteur à cause de son forfait et il Lui dit : Seigneur Tu as convié Tes serviteurs au pardon en instituant cela comme une attitude relevant des nobles caractères. D’ailleurs cela convient mieux que de sanctionner le fauteur à cause de son forfait. Du reste, Tu as indiqué au serviteur toute la récompense pour ceux qui pardonnent aux hommes les forfaits relevant des droits de Dieu à leur encontre. Or, Tu mérites plus que quiconque cette qualité en raison de la générosité, de la libéralité et de la bonté qui Te caractérisent, sans que Tu sois contraint de le faire. Aussi, Tu es le plus Digne de pardonner et de faire montre de générosité pour effacer, à ce serviteur fauteur et transgresseur de Tes interdits, son forfait, et le combler par Ta générosité.

 

Il faut dire que l’équité de Dieu, par Sa générosité et Son pardon envers le fauteur, est plus grande que de s’en prendre au forfait. En effet, la réprimande et le châtiment constituent une sanction et il n’y a pas de mérite dans la sanction du mal, sauf si c’est dans le bas monde en raison de ce que l’application des peines légales comporte comme prévention contre le dommage général et des intérêts que les hommes y trouvent, comme dans la Parole Divine : « Pour vous la Loi du talion est source de vie ; vous qui êtes doués d’intelligence !» (Coran, 2/179). Pour ce qui est de la vie future, il n’y a rien qui puisse être repoussé par la sanction du malfaiteur comme c’est le cas dans le bas-monde. Aussi, lorsque le serviteur dit cela au Jour de la Résurrection ou s’il le dit à Dieu par voie d’intercession, c’est comme s’il est un conseilleur devant l’Auguste position divine en louant Dieu par Sa générosité, Sa libéralité et Sa faveur quand Il pardonne au malfaiteur. Car cela constitue l’essence même de la gratitude. C’est cela le sens de sa Parole : « La foi c’est le bon conseil pour Dieu » c'est-à-dire à l’endroit de Dieu.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Commenter cet article