Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

CalBismillahPlate.jpgRecommandation 40 : Des recommandations prophétiques Muhammadiennes à l’imam ‘Ali (6).

 

Ô Ali ! Aime les pauvres et les nécessiteux, et Dieu t’aimera. Et ne les pourchasse pas, afin qu’au jour de la résurrection tu ne sois pas pourchassé par les anges.

 

Ô Ali ! Attache-toi à faire l’aumône car elle te soustrait au malheur.

 

Ô Ali ! Dépense avec largesse en faveur des gens de ta famille et ne crains pas la rétention de la part du Maître du trône.

 

Ô Ali ! Lorsque tu t’installes sur le dos d’une monture dis ceci : « Louange à Dieu qui nous a honorés, guidés à l’Islam et comblés par Muhammad – qu’Allah prie sur lui et le salue et louange à « Celui qui a mis cela à notre disposition alors que nous n’aurions pu nous-mêmes le soumettre. Certes nous retournerons à notre Seigneur ! » (Coran, 4/13-14).

 

Ô Ali ! Ne t’emporte pas lorsqu’on te dis : « crains Dieu ! » Ceci afin que cela ne te fasse pas mal au jour de la résurrection.

 

Ô Ali ! Dieu s’étonne de Son serviteur lorsqu’il dit : « Mon Dieu, pardonne-moi, car il n’y a que Toi qui pardonne les péchés. » Dieu dit alors : « Ô Mes anges ! Mon serviteur untel a su qu’il n’y a que Moi qui pardonne les péchés. Soyez témoins que je lui ai pardonné ».

 

Ô Ali ! Lorsque tu mets un habit neuf dis : « Au Nom de Dieu et louange à Dieu qui m’a vêtu avec ce qui me permet de couvrir ma nudité et d’être indépendant par rapport aux gens ! » A peine l’habit arrive aux genoux que déjà Il te pardonne.

 

Ô Ali ! Celui qui revêt un habit neuf et fait vêtir un pauvre, un orphelin, un homme nu ou un nécessiteux sera dans le voisinage de Dieu, sous Son égide et sous Sa protection tant qu’il portera une fibre de cet habit.

 

Ô Ali ! En entrant au marché, dis : « Au nom de Dieu et par Dieu, je témoigne qu’il n’y a d’autre dieu que Dieu et je témoigne que Muhammad est Son serviteur et Son messager ! »

 

Dieu – qu’Il soit exalté – dira alors : « Mon serviteur m’a mentionné pendant que les gens étaient insouciants. Soyez témoins que Je lui ai pardonné. » Ô Ali ! Dieu s’étonne de celui qui Le mentionne dans les marchés.

 

Ô Ali ! Lorsque tu entres dans la mosquée dit : Au Nom de Dieu et que la Paix soit sur l’Envoyé de Dieu ! Mon Dieu ! Ouvre pour moi les portes de Ta miséricorde, et lorsque tu sors dis : Au Nom de Dieu et que la Grâce soir sur l’Envoyé de Dieu ! Mon Dieu ! Ouvre pour moi les portes de Tes faveurs !

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Commenter cet article