Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

muezzin.jpgRecommandation 40 : Des recommandations prophétiques Muhammadiennes à l’imam ‘Ali (7).

 

Ô Ali ! Lorsque tu entends le mu’adhin (le muezzin) répète comme lui et on inscrira en ta faveur autant de rétribution que lui.

 

Ô Ali ! Lorsque tu termines tes ablutions mineures (wudhu’) dis : Je témoigne qu’il n’y a de dieu que Dieu et je témoigne que Muhammad est l’Envoyé de Dieu. Mon Dieu ! Fais que je sois parmi les repentants, fais que je sois parmi ceux qui se purifient ! Tu quitteras tes péchés et tu deviendras comme au jour où ta mère t’a mis au monde et on ouvrira pour toi les huit portes du Paradis et on dira : Entre par celle que tu veux !

 

Ô Ali ! Lorsque tu termines ton repas dis : « Louange à Dieu qui nous a nourris, abreuvés et a fait de nous des musulmans ! »

 

Ô Ali ! Lorsque tu bois de l’eau dis : « Louange à Dieu qui nous a abreuvé d’une eau qu’Il a rendue douce et agréable par Sa grâce et ne l’a pas rendue amère et saumâtre à cause de nos péchés ! » On t’inscrira comme un homme reconnaissant qui rend grâce.

 

Ô Ali ! Prends garde au mensonge car le mensonge noircit le visage. L’homme ne cesse de mentir jusqu’à ce qu’il soit inscrit auprès de Dieu comme menteur, et il ne cesse de dire la vérité jusqu’à ce qu’il soit inscrit auprès de Dieu comme un véridique. Or le mensonge côtoie la croyance.

 

Ô Ali ! Ne médis de personne car la médisance fait rompre le jeûne du jeûneur. D’ailleurs la chair de celui qui médit des gens sera mangée au jour de la résurrection.

Ô Ali ! Prends garde à la calomnie car le calomniateur n’entre pas au paradis.

 

Ô Ali ! Ne jure pas par Dieu ni en mentant ni en disant la vérité.

 

Ô Ali ! « Ne faites pas de Dieu la référence obligée de vos serments » (Coran 2/224) car Dieu ne fait pas miséricorde et ne loue pas celui qui jure par Dieu en mentant.

 

Ô Ali ! Garde ta langue et habitue-la au bien car rien n’est plus menaçant pour le serviteur au jour de la résurrection que sa langue.

 

Ô Ali ! Prends garde à la querelle car elle ne génère que des remords.

 

Ô Ali ! Prends garde à la cupidité car elle a chassé ton père [Adam] du Paradis.

 

Ô Ali ! Prends garde à l’envie car elle consume les bonnes actions comme le feu consume le bois.

 

Ô Ali ! Malheur à celui qui ment pour faire rire les gens. Malheur à lui, malheur à lui.

 

Ô Ali ! Use régulièrement du siwak (cure-dent) car c’est un moyen de purification de la bouche, une source d’agrément du Seigneur – qu’Il soit exalté – et une brillance pour les dents.

 

Ô Ali ! Cure-toi les dents car rien n’est plus détestable pour les anges que de voir les restes de nourriture sur les dents du serviteur.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Commenter cet article