Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

Mohamed Erradi GenounRecommandation 41 : Des recommandations prophétiques Muhammadiennes à Abu Hurayra (2).

 

Ô Abu Hurayra ! Dis aux croyants qui ont commis des péchés mineurs et majeurs, qu’aucun d’eux ne doit mourir dans l’obstination à les commettre, car celui qui rencontre son Seigneur – qu’Il soit exalté et magnifié – dans cet état en étant obstiné à les commettre, le châtiment encouru pour les péchés mineurs est semblable à l’obstiné qui rencontre Dieu avec des péchés majeurs.

 

Ô Abu Hurayra ! Il est préférable pour toi de rencontrer Dieu – qu’Il soit exalté et magnifié – avec un péché grave dont tu as tiré un profit pour toi que de Le rencontrer comme un homme qui a retenu par coeur un verset du Livre de Dieu – qu’Il soit exalté et magnifié – puis qui l’a oublié.

 

Ô Abu Hurayra ! Ne maudits pas les gouvernants, car Dieu a jeté dans la géhenne une communauté pour avoir maudit ses gouvernants.

 

Ô Abu Hurayra ! N’insulte aucune chose sauf le démon, car si tu meurs dans cet état, tu seras salué par tous les envoyés de Dieu – qu’Il soit exalté -, les prophètes de Dieu – qu’Il soit exalté – et les croyants, jusqu’à ce que tu traverses (le pont) pour le paradis.

 

Ô Abu Hurayra ! N’insulte pas celui qui t’a fait du tort ; tu recevras une récompense multiple.

 

Ô Abu Hurayra ! Rassasie l’orphelin et la veuve et sois pour l’orphelin comme un père compatissant et pour la veuve comme un époux affectueux, tu recevras pour chacun de tes souffles en ce bas-monde un palais au paradis ; chaque palais étant meilleur que le bas-monde et ce qu’il contient.

 

Ô Abu Hurayra ! Marche dans l’obscurité de la nuit vers les mosquées de Dieu – qu’Il soit exalté et magnifié -, tu recevras autant de bonnes actions que le poids de toute chose sur laquelle tu mets ton pied parmi ce que tu aimes et ce que tu détestes et ce jusqu’à la septième terre inférieure.

 

Ô Abu Hurayra ! Que ton refuge soit les mosquées, le hajj (grand pèlerinage), la ‘umra (le petit pèlerinage) et le combat sur le chemin de Dieu. Si tu meurs en cet état, Dieu sera ton réconfort dans la tombe et sur le sirat au jour de la résurrection et Il te parlera dans le paradis.

 

Ô Abu Hurayra ! Ne chasse pas le mendiant afin que les anges ne te chassent pas au jour de la résurrection !

 

Ô Abu Hurayra ! Ne t’emporte pas si on te dit : « Crains Dieu ! » Car si tu envisages alors de commettre une mauvaise action, le châtiment de ton péché sera le Feu.

 

Ô Abu Hurayra ! Celui à qui on dit : « Crains Dieu ! » Et qui s’emporte, on l’amènera au jour de la résurrection et on le mettra dans une position où chaque ange qui passe devant lui ne manquera pas de lui demander : est-ce toi celui à qui on disait : « Crains Dieu ! » et qui à cause de cela s’emportait ? Cela lui fera mal. Evite donc les désagréments du jour de la résurrection (ou le fait de me faire mal – le doute provient du transmetteur).

 

Ô Abu Hurayra ! Sois bon avec celui dont Dieu t’a confié la charge, car celui qui fait mal à celui qui est à sa charge sera guetté par lui sur le sirat où il s’agrippera à lui pour réclamer justice contre lui. En effet, bien des croyants seront renvoyés dès le sirat pour répondre de leurs forfaits.

 

Ô Abu Hurayra ! Tout croyant doit prier au fond de la nuit ne serait-ce que le temps de traire une chèvre. Car à celui qui prie au fond de lui en voulant par là contenter son Seigneur – qu’Il soit exalté et magnifié – Dieu sera satisfait de lui et comblera ses besoins en ce bas-monde et dans la vie future.

 

Abu Hurayra ajoute ceci : j’ai dit : Ô Envoyé de Dieu ! Quel est le moment de la nuit où la prière est la meilleure ? Il m’a repondu : c’est le milieu de la nuit.

 

(Cheikh Muhyî-d-Dîn Ibn Arabî, Kitâb al-wasâyâ, traduit de l’arabe par Mohamed al-Fateh : Paroles en Or, édition Iqra).

Commenter cet article