Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
esprit-universel.overblog.com

La tradition islamique est, en tant que « sceau de la Prophétie », la forme ultime de l’orthodoxie traditionnelle pour le cycle humain actuel. Les formes traditionnelles qui ont précédé la forme islamique (Hindouisme, Taoïsme, Judaïsme, Christianisme,…) sont, dans leurs formulations régulières et orthodoxes, des reflets de la Lumière totale de l’Esprit-universel qui désigne Er-Rûh el-mohammediyah, le principe de la prophétie, salawâtu-Llâh wa salâmu-Hu ‘alayh.

Futuhat: la paix soit sur le genre humain !

NASA-Apollo8-Dec24-Earthrise.jpgComme me l’enseignait un de mes maîtres : « Lorsque tu dis : « Que la paix soit sur nous ainsi que sur les pieux serviteurs de Dieu », ou lorsque tu salues quelqu’un en chemin en disant : « Que la paix soit sur vous ! », évoque en ton cœur tous les serviteurs pieux, sur terre comme au ciel, vivants ou morts, car on te répondra en fonction de ton intention (litt. : de cette station). Et il n’est pas un ange rapproché, pas un esprit purifié qui, ayant reçu ton salut, ne te le rendra. De plus, ce salut, qui se présente comme une invocation, sera exaucé et te vaudra la réussite.

 

Quant aux serviteurs de Dieu qui sont trop hébétés devant Sa Majesté et trop occupés (à le contempler pour te répondre) – alors que tu t’es adressé à eux en usant de cette salutation globale – eh bien ! c’est Dieu Lui-même qui se substituera à eux pour te répondre, Il se serait alors substitué à tous ceux que tu as salé et c’eût été encore plus honorifique pour toi ! »

 

(Dans le Coran), Dieu dit à propos du Prophète Jean : Que La paix soit sur lui le jour de sa naissance, le jour de sa mort et le jour où il sera ressuscité (Cor.19.15) ; or, ce salut est une simple faveur, une simple recommandation à valeur d’information (fadîla wa ikhbâr). Qu’en sera-t-il d’un salut obligatoire dans lequel Dieu Se substitue à celui qui répond ? d’autant que pour celui auquel il a été dit : Que la paix soit sur lui…, la rétribution des œuvres obligatoires est plus importantes que celle des œuvres surérogatoires, si bien que les deux faveurs lui seront accordées.

 

Il a déjà été rapporté que Dieu nous avait adressé une prière en premier ; mais je n’ai pas obtenu de réponse à cette question : est-il arrivé qu’Il nous adresse une (salutation de) paix (salâm) en premier ? Quiconque aurait rapporté un texte à ce sujet en en vérifiant l’exactitude est prié – et il s’agit ici d’un dépôt (amâna) qui pèse sur sa nuque – de le faire figurer dans ce chapitre à côté de la prière que Dieu nous adresse, afin que ce soit une bonne nouvelle pour les croyants et un honneur pour cet ouvrage ;

 

C’est Dieu qui accorde Son aide et le succès et il n’est de Seigneur que Lui.

 

(Muhyî-d-Dîn Ibn Arabi – Futûhât chap.11 – traduit par A.Penot)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article