Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Abdoullatif

Un-Texto-darqawa.jpgExtraits des lettres 11

 

Occupez-vous donc (que Dieu vous soit miséricordieux) de ce qui tue votre ego (nafs) et vivifie votre cœur. La racine de toutes les vertus en tant que vertu c'est que le cœur soit vide de tout amour du monde, de même que la racine des vices en tant que vice est l'amour du monde remplissant le cœur. Je viens d'écrire à l'un des frères - après avoir expliqué que la cause du libertinage est l'amour du monde, puisque celui qui se tourne entièrement, cœur et membres, vers le monde, est le grand libertin et le grand pêcheur; et si la foi n'était pas établie dans son cœur, nous dirions même qu'il est l'incroyant; occupez-vous donc de ce qui tue votre ego et vivifie votre cœur, comme nous vous disions, car il n'y a pour nous d'accès à la Présence de notre Seigneur qu'après la mort de notre ego, quoi que nous fassions, comme le dit le vénérable maître, le saint Abu Madyân (que Dieu soit satisfait de lui): "Qui ne meurt pas, ne voit pas Dieu." Un de nos frères se plaignit chez nous d'un oppresseur qui le persécutait; à cela, nous lui répondîmes: "Si tu désires tuer celui qui t'opprime, alors tue ton ego (nafs), car en le tuant, tu tueras tous les oppresseurs." Que Dieu maudisse ceux qui mentent.

 

Extraits des lettres 12

 

La maladie qui afflige ton cœur, ô faqir, vient des passions qui le traversent; si tu les quittais et t'occupais de ce que Dieu t'ordonne, ton cœur ne souffrirait pas de ce dont il souffre. Entends donc ce que je te dis, et que Dieu te prenne par la main: Si chaque fois que ton âme (nafs) t'attaque, tu te dépêchais à faire ce que Dieu t'ordonne et que tu Lui remettais entièrement ta volonté, les suggestions psychiques et sataniques et toutes épreuves t'épargneraient sans aucun doute. Par contre, si dans les moments où ton âme t'attaque, tu te mets à réfléchir là-dessus, à peser le pour et le contre et à te noyer dans le bavardage (intérieur), les suggestions psychiques et sataniques reflueront vers toi en légions jusqu'à te subjuguer et te submerger, et il ne te restera plus aucun bien mais rien que du mal; que Dieu nous guide, nous et toi, sur le sentier de Ses saints, Amen.

 

Le vénérable maître, le saint Ibn Atâï-Llâh dit dans ses Hikam: "Puisque tu sais que le diable ne t'oubliera jamais, à toi de ne pas oublier Celui qui tient la mèche de ton front" (Coran, XI, 59) (1)! Et notre maître disait:

 

"La vraie manière de faire du tort à l'ennemi, c'est de s'occuper de l'amour de l'Ami; par contre, si tu t'occupes à faire la guerre à l'ennemi, il aura obtenu ce qu'il a voulu de toi, et tu auras perdu en même temps l'occasion d'aimer l'Ami." Et nous disons: tout bien est dans le souvenir (dhikr) de Dieu, et la voie qui mène vers Lui ne passe pas ailleurs que par la résignation à l'égard du monde, l'isolement à l'égard des gens et la discipline extérieure et intérieure. "Rien n'est plus utile au cœur que la solitude, car par elle il entre dans l'arène de la méditation", comme l'a dit le vénérable maître, le saint Ibn 'Atâi-Llâh (que Dieu soit satisfait de lui) dans ses Hikam. Et nous disons: rien n'est plus utile au cœur que l'abnégation à l'égard du monde et le fait d'être assis devant les saints de Dieu.

 

La détrônisation de l'ego est pour nous et pour tous les maîtres de la Voie une condition nécessaire; et en ce sens l'un d'eux a dit: "Cela même que vous craignez de moi, mon cœur le désire". Mais il ne faut pas, ô faqir, que tu en dises autant, avant de l'avoir dit à ta propre âme obligée à marcher sur ce chemin, et non par ailleurs.

 

(1) « Tenir la mèche de son front » est une expression arabe et se réfère au fait qu'un cheval peut être dominé en le saisissant par la mèche de son front.

 

(Moulay al-‘Arabî ad-Darqâwî, Lettres d'un maître soufi le Sheikh al-‘Arabî ad-Darqâwî, traduites de l'Arabe par Titus Burckhardt).

Commenter cet article